LA RENAISSANCE : une nouvelle attitude devant l'Antiquité
Un respect nouveau pour la pensée de l'Antiquité
Eva Prima Pandora

 

ve, la femme par laquelle le mal (et le malheur) entrèrent dans le monde a son équivalent dans la mythologie : Cousin, peintre français de la Renaissance, intitule un tableau : Eva Prima Pandora.

Eve, selon la Bible, est la compagne que Dieu, voyant la solitude d'Adam, tira de son côté et lui donna pour épouse. Le démon la persuada de manger du fruit de l'arbre interdit : elle cueillit ce fruit (la pomme : fruit en latin) en tendit à son époux qui en mangea aussi et ce fut ainsi que Dieu punit Adam et Eve en les chassant du Paradis terreste.

Pandora, dans la mythologie, est une jeune femme, belle et séduisante, façonnée d'argile et d'eau par Héphaïstos et dotée de tous les dons par les dieux, qui, perfidement, l'envoyèrent aux hommes pour se venger d'une ruse de Prométhée : elle reçut une boîte qu'elle ne devait pas ouvrir, mais sa curiosité fut la plus forte : de la boîte s'échappèrent tous les maux qui, depuis, affligent l'humanite. Seule consolation, au fond de la boîte, resta un modeste et précieux présent : l'Espérance.

 

‹‹‹ Retour